Jean-Yves Archer, économiste

Jean-Yves Archer

L'éditorial

Tout d'abord, bienvenue sur ce site et merci des quelques instants que vous allez lui consacrer. Lire autrui est toujours pour moi un plaisir : que cet état de faits puisse être partagé par-delà nos éventuelles nuances ou divergences.

Passionné d'économie, une large part de ce site lui est consacré mais je n'ai pas voulu passer sous silence deux autres thèmes qui structurent ma réflexion : les sciences sociales et les Libertés publiques souvent plus en péril qu'on ne le détecte.

Les flâneries du Morvan ne vous imposeront pas de connaître tous les petits chemins de ce beau coin de Bourgogne mais seront une suite de billets d'humeur inspirés de promenades sous les arbres des forêts morvandelles.

Je le répète : puisse ce site vous apporter réflexion et liberté de pensée car c'est ainsi qu'il a été façonné par son concepteur.

" Une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison " Henri Poincaré ( in La science et l'hypothèse ). 

Essayons de réunir quelques pierres de manière cohérente et sans prétendre à la " maison commune " décrite par l'éminent Michaël Gorbatchev, tentons de bâtir une sorte de refuge d'où nous pourrons mieux discerner certains contours de la crise officiellement débutée en 2008.

Dans ses Maximes, La Rochefoucauld a écrit : " Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixement ". En souvenir, souvent ému, d'amis et de frères d'armes que j'aurais eu le plaisir et l'honneur de croiser, ce site web comporte une section Hommage qui se veut fraternelle.

Contradiction ? Non, tout simplement envie de synthèse....